Polanski : Son meilleur scénario !

Polanski : Son meilleur scénario !

Il faut bien reconnaître à cet homme une grande intelligence, qui lui a permis d’éviter les foudres de la justice. Le tout en réussissant à fédérer autour de lui une grosse partie de l’intelligentsia, ce qui n’est pas si courant.

Tout a été dit sur cette affaire, tout a été arrangé, roulé, romancé, le pauvre Roman qui a connu le ghetto de Varsovie, cet enfant prodige passé à l’ouest en pleine guerre froide, surdoué du cinéma, génial avant-gardiste, victime, après le massacre de sa femme comédienne par une secte pseudo satanique…De quoi faire pleurer dans les chaumières !

Victime d’une femme de 13 ans pensez-vous ! Victime de la mère de celle-ci qui a monnayé les charmes de la satanée gamine qui lui a exigé une sodomie, entre-autres fantaisies… Piégé l’enfant terrible ! par un viol que l’on transforme en relation sexuelle illégale, vous comprenez bien que vu le consentement de la maman ce terme est totalement justifié !

Pour continuer notre roman photo, une fuite après libération sous caution rien de tel pour notre film qui avance a grand pas ! Attendez-donc, vous avez dit fuite ! Sacrilège !, il faudrait plutôt dire, manœuvre pour se protéger d’une justice Américaine tombée sur la tête qui poursuit le petit génie Polack qui venait de faire profiter l’économie du dit pays !

Les trente glorieuses l’ont mené tout en haut de l’affiche tranquillement, en évitant les justiciers yankees,  accueilli par une magnifique terre d’accueil qui est la France.

France, si grande, refuge pour dictateurs en fuite, ayatollahs extrémistes, pédophiles en cavale.

Comment avez-vous dit ?  Pédophile ! Le mot est fort, pensez vous que des ministres, présidents de la République, philosophes etc…auraient pu décorer,  soutenir, aidé financé un pédophile ? Pas croyable !

Impossible n’est pas Français, il faut bien se faire une raison, lorsque l’on voit la levée de boucliers qui s’est produite dans le dernier acte de notre super scénario. Le ministre de la culture de notre pays, lui-même accusé d’apologie de la pédophilie s’offusquant au nom de la France après l’arrestation de notre génie Roman qui se rendait en Suisse. Il serait scandaleux de vouloir traduire en justice un  criminel, car trente ans après les faits il faudrait le laisser enfin tranquille nous dit- t’on. Fort et trop fort le raisonnement ! La victime à pardonné ! Elle voudrait que tout ceci s’arrête !

Traduction : Si tu es riche et célèbre, tu peux violer, te soustraire à la justice, protégé par des Etats complices. Tu peux aussi acheter ta victime pendant de longues années.

Il faudrait rajouter que la Justice d’un pays représente sa société, et  qu’elle est censée la protéger, il n’appartient pas à une victime mineure lors des fait de juger si l’on doit poursuivre ou pas son propre violeur !

La suisse vient d’écrire l’a fin de l’histoire sans fin de la cavale de Polanski en le libérant et en abandonnant la volonté de l’extrader vers les Etats-Unis.

Cette affaire pose des questions sur les relations des justices internationales. Sur le même principe un ex SS actif dans le génocide doit- t’il être extradé, jugé 60 ans après ? Pourquoi ne pas le laisser vivre ses derniers jours tranquille ? L’affaire Polanski ne pourrait t’elle devenir une jurisprudence ?

Il est clair que les hommes politiques soutenant ce cher Roman sont sans doute les mêmes qui voteront ou modifieront notre loi ! Soucis pour notre démocratie à venir…

Pour en finir avec notre film,  il ne manque plus qu’un grand réalisateur pour tourner la saga du polonais voyageur, par honnêteté intellectuelle nous choisirons Spielberg l’homme des films extraordinaires et pourquoi pas la voix off de  monsieur Mitterand, bref, la classe !

Palme d’or assurée

Leave a Reply