L’enfance en France

Des enfants participent à une opération de l’Unicef France.
La France compte environ 15 millions d’enfants. Pays des droits de l’homme et de la protection sociale, la France n’est cependant pas à l’abri de tous les maux qui peuvent toucher les enfants dans les pays industrialisés : pauvreté, précarité, maltraitance. Parfois, l’accès aux services de base leur est même refusé : ainsi, certains enfants n’ont pas accès à la restauration scolaire dans notre pays.

Pauvreté des enfants

D’après l’Insee (avril 2003) et le Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale (2004), près de un million d’enfants vivent sous le seuil de la pauvreté en France. La pauvreté des enfants concerne un enfant issu de l’immigration (hors Union européenne) sur 4. Le taux de pauvreté des enfants en France est plus élevé que celui de l’ensemble des adultes. Le risque de reproduction de la pauvreté provient surtout de l’échec scolaire qui touche particulièrement les familles à bas revenus. Par ailleurs, d’après l’INSEE, en 2002, il y avait 86 000 personnes SDF en France, dont 16 000 enfants.

Protection de l’enfance

On estime qu’environ 270 000 enfants en France relèvent de la protection de l’enfance, c’est à dire victime d’une forme ou une autre de maltraitance. Si la France n’a pas adopté de plan national d’action pour l’enfance dans le cadre de l’initiative « un monde fait pour les enfants », une loi réformant la protection de l’enfance est en cours d’élaboration. Philippe Bas, ministre délégué à la Famille, en a présenté les grands axes. Après 9 mois de concertation avec des professionnels, des élus, des représentants d’associations, le dispositif établi se compose de trois volets : renforcement de la prévention, organisation du signalement et diversification des modes de prise en charge des enfants. Présenté au Conseil des ministres en avril, le projet de loi a aussitôt été déposé au Parlement en vue de son adoption fin 2006.

L’Unicef en France

Par sa mission de promoteur de la convention des droits des enfants, UNICEF France cherche à accompagner les acteurs de la société dans l’application de cette convention en proposant conseils, partenariats et accompagnement. Ainsi, depuis 2002, l’initiative Ville amie des enfants valorise les bonnes pratiques des Villes en faveur des enfants et des jeunes, favorise l’échange de bonnes pratiques te propose des actions communes aux villes reconnues pour leur engagement ne faveur des enfants et des jeunes. Par ailleurs, UNICEF France et ses comités organisent, avec leurs partenaires institutionnels, des conférences et des débats sur l’enfance en France pour ouvrir des voies nouvelles à l’application de la convention. De la même manière, UNICEF France a créé une commission des droits des enfants en 2000.

Leave a Reply