L’apev

Parent de victime moi même, je tenais à mettre a l’honneur cette association.

 

L’association « Aide aux Parents d’Enfants Victimes » est une association nationale de victimes et d’aide aux victimes. Elle est animée uniquement par des parents dont un enfant a été assassiné ou a disparu, tous ont vécu le même drame. Elle regroupe aujourd’hui plus de 160 familles.

L’APEV est née en juin 1991 du besoin éprouvé par les parents d’enfants assassinés ou disparus de se rencontrer, et ensemble de faire entendre la voix des victimes.
L’association essaie de faire prendre conscience aux pouvoirs publics, aux enquêteurs et aux magistrats des difficultés auxquelles les familles se trouvent confrontées. Nous voulons ainsi améliorer les relations des parents avec le monde judiciaire.
Trois mots pour résumer ce qu’attendent les victimes de la Justice : écoute, compréhension et respect.

Les actions de l’APEV :

Accompagnement des familles

Le contact direct entre familles ayant vécu le même drame est primordial, l’APEV donne la possibilité aux parents de se rencontrer, de se parler et de s’entraider mutuellement. L’objectif de l’association est de conseiller et de soutenir les familles dans leurs actions et non de se substituer à elles.
L’accompagnement des familles peut prendre diverses formes :

  •       accompagnement moral et psychologique,

 

  •       conseils d’ordre juridique et administratif,

 

  •       organisation de groupes de paroles,

 

  •       rencontres avec des professionnels de la justice : magistrats, avocats, policiers et gendarmes, psychologues, journalistes …

 

  •       organisation de journées d’information sur le procès d’assises, dans un tribunal, en présence de magistrats, d’avocats et de psychologues,

 

  •       accompagnement des familles lors des procès d’assises,

 

  •       suivi personnalisé de chaque cas.

 

L’évolution de la législation : l’APEV force de propositions

 

Association de victimes, l’APEV n’a pas la prétention de se substituer à des organismes plus structurés, composés de professionnels. Nous voulons être force de propositions, à partir de notre vécu face à la Justice.

Ensemble, nous élaborons des propositions :

Nous demandons l’équilibre du droit des victimes et de celui des délinquants, du droit de la partie civile et celui de la défense, dans toutes les phases de la procédure. Nous demandons la mise en place de moyens de lutte contre la récidive et la prise en charge des agresseurs sexuels et des pédophiles.
Nous demandons la mise en place de moyens pour la recherche des enfants disparus, et la lutte contre la criminalité.
Nous sommes maintenant régulièrement consultés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale et du Sénat, et participons à des réunions de travail à la Chancellerie et au CNAV.

La recherche des enfants disparus

En plus du soutien des familles, l’APEV participe activement à la recherche des enfants disparus :
Diffusion de la photo des enfants disparus sur Internet et par voie d’affichage (accord avec la SNCF, la RATP, ADP, …)

Liaison avec l’OCDIP, l’Office Central pour les Disparitions Inquiétantes de Personnes

Création d’un réseau de policiers à la retraite bénévoles assurant le lien entre les enquêteurs et les familles.

L’APEV est partenaire du Centre National « SOS Enfants Disparus » qui met à disposition des familles un numéro de téléphone « Azur », le 0 810 012 014.

La prévention

L’APEV veut mettre l’accent sur la détection, par les enfants eux-mêmes, des situations à risques. Sans négliger le rôle important des adultes pour leur sécurité, il est indispensable d’apprendre aux enfants à détecter et à éviter les situations potentiellement dangereuses. Il s’agit d’aborder avec eux les risques d’agression comme on aborde les risques d’accidents.


Dans cette perspective, l’APEV :

  •       initie et participe à des programmes d’information dans les écoles, en collaboration avec les associations de parents d’élèves et des intervenants extérieurs,

 

  •       édite des documents de prévention : signet  » mes règles de sécurité » ayant reçu l’agrément du ministère de l’Education Nationale.

 

 

La sensibilisation des enquêteurs et des magistrats

Afin de faire comprendre l’attente des victimes, l’APEV intervient depuis de nombreuses années à l’Ecole Nationale de la Magistrature à Paris et à Bordeaux, aux centres de formation de la Gendarmerie Nationale et de la Police, et en milieu universitaire dans le cadre de nouveaux diplômes de victimologie. Elle participe à de nombreux colloques.

Nos interventions s’appuient sur un concept de base simple : la parole des victimes peut faire évoluer le regard des professionnels de la justice et modifier leur comportement dans l’exercice de leur fonction.

L’APEV est déclarée association de bienfaisance par arrêté préfectoral des Hauts-de-Seine. Elle a été l’une des 16 associations partenaires de la Grande Cause Nationale 1997 pour la protection de l’enfance maltraitée. Elle est membre du COFRADE qui veille à l’application et au respect par la France de la Convention Internationale de Droits de l’Enfant, et membre de la Fédération Européenne pour les Enfants Disparus et Exploités Sexuellement.

L’APEV travaille en étroite collaboration avec les associations d’aide aux victimes réunies au sein de l’INAVEM et de nombreuses associations en France et à l’étranger.

L’APEV est soutenue par le Ministère de la Justice et le Ministère de l’Intérieur, par le Conseil Régional Ile de France, par des municipalités et des sociétés, et plusieurs personnalités.

 Président de l’APEV : Alain BOULAY

L’APEV sur Internet : http://www.apev.org

Leave a Reply