INTERVIEW DE CORINNE LAKHAL SUITE A LA SORTIE DE SON LIVRE « CONFIDENCES D’UNE VOIX »

CONFIDENCES D’UNE VOIX

Voici un livre semé de souffrances et de douleurs, avant que l’amour, le vrai, entre dans la vie de Corinne Lakhal, vie qu’elle partage en écrit dans son livre « Confidences d’une voix ».
Des passages douloureux, des bleus à l’âme indélébiles, mais surtout un silence pesant, des êtres sourds aux souffrances de cet enfant, de cette adolescente, et des mots que cette adulte attend, des mots qui j’espère, elle entendra.
Avec courage, l’auteur aborde des sujets sensibles, touche du bout de sa plume la violence humaine, et surtout l’incompréhension d’une jeune femme meurtrie, qui a pu s’en sortir à force de volonté, à force d’espoir.

INTERVIEW DE CORINNE LAKHAL SUITE A LA SORTIE DE SON LIVRE
« CONFIDENCES D’UNE VOIX »

Sandra Géraldès-Forasté : Bonjour Corinne Lakhal, merci de prendre le temps de répondre à quelques questions, suite à la lecture de ton livre « Confidences d’une voix »
Sandra G-F : Dis-moi, Corinne, peux-tu me parler de l’écrivain que tu es ? Qui est Corinne Lakhal ?
Corinne Lakhal : Bonjour Sandra, c’est avec plaisir que je vais répondre aux questions !
Je dirai que je suis une femme qui a besoin d’utiliser une plume pour exprimer ma colère, ma souffrance passée et aussi les petits bonheurs que je connais aujourd’hui! Partager tout cela avec les gens est pour moi une merveilleuse revanche sur mon passé, car je sais qu’enfin je suis écoutée aujourd’hui, contrairement aux années passées !

Sandra G-F : Quel a été le « déclic » pour que tu veuilles écrire ce livre ?

Corinne Lakhal : Le déclic a été une méchante et odieuse lettre, venant de ma mère il y a un an de cela, me disant que je regarde trop de feuilletons et qu’elle n’avait pas beaucoup d’amour et d’estime pour moi et cela depuis ma plus tendre enfance ! Que rajouter de plus ? J’étais persuadée que ce livre révèlerait la vérité aux gens qui doutaient encore de ma parole, mais hélas je reste incapable de parler ou de montrer ce livre ! Et je n’en vendrais aucun, seul par le net il pourra se vendre, car moi je ne veux pas faire sa promo pour le moment !

Sandra G-F : Au tout début de ton livre, tu écris ta déception envers des personnes, envers la société, envers ce qui t’entoure…Que te reflète le monde dans lequel tu vis ?

Corinne Lakhal : Dans un monde de brute et d’égoïstes, dans un monde où l’on ne peut faire confiance à personne et pour finir, ou  l’injustice reste toujours présente ! Un monde où il faut rester seule, sans amies c’est vivre dans un monde sans problèmes !

Sandra G-F : Un père qui abuse de sa fille, cela mérite que l’on porte une oreille attentive et surtout pouvoir desceller un malaise par rapport aux comportements qu’un enfant peut avoir…te concernant, personne n’a rien vu…Comment as-tu vécu cette solitude ? Tenais-tu un journal intime, par exemple, pour ne serait-ce que poser tes maux ?

Corinne Lakhal : Non, je ne tenais aucun journal intime, j’ai enfoui tout cela au plus profond de moi et j’ai toujours été une fille très souriante ! Je crois que j’ai eu beaucoup de copines à l’époque, mais j’ai lâché un mot de tous ses actes ! J’essayais toujours de me faire inviter pour passer une nuit chez les autres, pour moi le plus important était de ne pas être à la maison ! Et je ne me souviens pas d’avoir ressenti une solitude ! Bizarre de dire cela aujourd’hui, mais très sincèrement je ne me sentais pas seule !

Sandra G-F : Une mère qui te laisse seule, face à la vie, face au monde et a son lot de souffrances, lui en veux-tu toujours ? Où est-ce que ta colère s’épuise pour laisser libre court à l’amour pour ton époux et tes enfants ?

Corinne Lakhal : Ho ! Oui Sandra ma colère ne désemplit pas, au contraire ! Mais elle reste supportable grâce à Dieu puis ma famille ! Je ne veux surtout jamais ressembler à ma mère et ne jamais faire les mêmes choses ! Voilà ce qui me fait tenir et me fait passer au-dessus de toute colère que je peux encore avoir !

Sandra G-F : être enfant n’a pas été facile pour toi, être adolescente non plus, avec une première grossesse…il faut être solide pour vivre de telles expériences, à quoi t’es-tu raccrochée ?

Corinne Lakhal : Une grossesse que j’ai bien assumée seule et avec beaucoup d’obstacles sur mon chemin, mais aujourd’hui il a 19 ans et il est magnifique. Justement, je me suis accrochée à ce petit être qui m’a hélas vite été enlevé par la force des choses ! Puis je n’oublie pas le soutien de ma grand-mère qui s’était très bien occupée de moi et du bébé à l’époque ! Mais surtout je croyais toujours au prince charmant ou plutôt j’espérai rencontrer un papa pour mon bébé !

Sandra G-F : tu t’es confiée, tu as extériorisé ta colère et tes rancœurs, sont-elles encore présentes dans ton cœur malgré l’écriture de ce livre ?

Corinne Lakhal : Oui très sincèrement oui et je crains fort que je devrai vivre avec jusqu’à la dernière seconde ! Mais savoir que mon père devra vivre avec la honte et la peur de mes révélations est une revanche assez satisfaisante, et un soulagement ! Hélas je ne peux pas dire que ce livre m’a aidé à oublier.

Sandra G-F : Attends-tu ou espères-tu un jour entendre ces mots : « je te demande pardon », de la part de tes parents ?

Corinne Lakhal : Non surtout pas, car cela me laisserait de glace ! Par contre j’aimerai entendre des réponses ! J’aimerai des explications à de tels actes et à de tels comportements !Chose que je n’aurai jamais je le sais !

Sandra G-F : Maintenant que tu as fondé une famille, tu as des enfants et un époux qui t’aiment, il y a-t-il quelque chose de particulier que tu voudrais dire à toutes les personnes qui t’ont fait du mal ?

Corinne Lakhal : ben peut être que le lecteur dirai que ; J’ai grandi sans vous et je suis devenue une personne avec un cœur contrairement à vous, Dieu s’occupera de votre cas.

Sandra G-B : Maintenant que ce livre est écrit, qu’attends-tu comme réaction de la part des lecteurs et des lectrices ?

Corinne Lakhal : Je n’attends aucune réaction puisque je n’en parle pas ! Je regrette de l’avoir envoyé aussi vite à Guy, car j’ai oublié beaucoup de passages importants, et je suis déçue de mon travail, donc il me semble injuste de vendre un produit que moi-même je n’aime pas !

Sandra G-F : As-tu rencontré des difficultés pour écrire ton livre ? Revivre tes douleurs et tes souffrances encore une fois n’a pas été trop difficile ?

Corinne Lakhal : Oui terriblement, j’ai vécu chaque instant comme si c’était hier ! Et mes cauchemars sont toujours aussi fatigants ! Cela m’a demandé beaucoup d’énergie et de courage et je pense que je n’ai pas assez pris le temps pour l’écrire, voilà pourquoi il manque beaucoup d’étapes, je réalise que j’ai voulu finir rapidement pour sortir de cet enfer et hélas cela a donné un fascicule qui ne me convient pas !

Sandra G-F : Peux-tu me dire quels sont les auteurs ou écrivains envers qui vont tes préférences ?

Corinne Lakhal : Oui sans aucun doute Victor Hugo, Verlaine sont les plus grands pour moi puis je viens de découvrir Claude Razzon «  L’énigme de l’inceste »

Sandra G-F : Peux-tu me dire dans quelles circonstances tu as fait la connaissance de Mille Poètes et de Guy Boulianne ?

Corinne Lakhal : C’est Brigitte Willigens, une merveilleuse poétesse remplie de bonté qui m’a guidée vers Mille poètes et à mon tour aujourd’hui je conseille cet éditeur aux personnes qui souhaitent être publiées

Sandra G-F : Quels sont tes projets d’avenir sur le plan de l’écriture ?

Corinne Lakhal : Un autre recueil devrait voir le jour dans les mois à venir j’y travaille sans relâche, car je le voudrai rempli de belles images de couleurs avec des poèmes qui ne concernent pas mon passé cette fois-ci ! Mais où les sentiments et mes critiques resteront toujours d’actualité !

Sandra G-F : Merci Corinne, je te souhaite le meilleur pour l’avenir

 

Entrevue de Sandra G-Forasté

geraldes914@hotmail.com
http://www.webzinemaker.com/artpoesie

© Mille Poètes LLC
http://www.mille-poetes.com

Tous nos remerciements a Guy Boulianne et Sandra Géraldès-Forasté des éditions Mille Poètes LLC pour leur coopération a notre cause.

CONFIDENCES D’UNE VOIX

Autre livre de Corinne Lakhal: Regards, pensées et sentiments

Leave a Reply