Haïti-Pédophilie : La défense de Douglas Perlitz chercherait à retourner un témoin à charge.

Haïti-Pédophilie : La défense de Douglas Perlitz chercherait à retourner un témoin à charge.

Par : Cyrus Sibert, souvenirfm@yahoo.fr
Le Ré.Cit.- Réseau Citadelle, Cap-Haïtien, Haïti.
www.reseaucitadelle.blogspot.com

Nous venons d’apprendre que des hommes proches de l’Avocat de Douglas Perlitz, le pédophile accusé par des enfants de rue de Cap-Haitien et emprisonné à Connecticut,  tentent de contacter l’un des témoins à charge les plus importants pour le procès qui se tiendra à Connecticut à la fin de l’année 2010. La personne contactée est l’ancien chauffeur de M. Perlitz, un témoin à charge qui a déposé,  à plusieurs reprises,  avoir vu de ses yeux, Douglas en train d’avoir des relations sexuelles avec des enfants du projet dans son appartement. Selon, une source proche de l’enquête, le chauffeur aurait indiqué aux enquêteurs, la fenêtre à travers laquelle il avait l’habitude d’observer le Directeur du Projet en pleine activité sexuelle avec des enfants du projet.

Ce témoin a été contacté par une personne qui a utilisé un prénom vague. Cette personne lui a donné rendez-vous dans un hôtel de la ville du Cap-Haitien, dans l’après-midi de ce dimanche 06 juin 2010. RESEAU CITADELLE a téléphoné en ce sens la Brigade de la Protection des Mineurs et le juge d’instruction pour enfants de la juridiction de Cap-Haitien.

Car, normalement, toute initiative du cabinet de défense en Haïti devait être faite à partir d’un avocat correspondant, membre du Barreau du Cap-Haitien, qui à son tour écrirait une requête au doyen du Tribunal Civil en ce sens. L’affaire étant à la chambre d’instruction, on comprend mal qu’en catimini, des hommes proches de la défense de l’accusé Douglas Perlitz cherchent à rencontrer en secret l’un des témoins à charge les plus importants du dossier.

Le juge d’instruction pour enfants et la BPM se disent prêts à intervenir en ce sens. Nous souhaitons que cette affaire puisse être traitée dans le sens de la protection de victimes abandonnées.

Avec l’approche du procès de Connecticut, les initiatives de ce genre vont se multiplier. Le procureur américain étant obligé de communiquer les témoins et les preuves dont il entend se servir, la défense peut tenter de les anéantir où de retourner les témoins gênants.

Déjà, il y a cette question d’ordinateur de service de Dougals Perlitz enlevé dans sa résidence à Bel-Air au Cap-Haitien, Haïti. Le fait que le dossier n’ait pas eu tout le support nécessaire du gouvernement haïtien livre les témoins à la merci des hommes de main de la défense. La peur est dans les esprits de tous ceux qui militent pour que les enfants victimes puissent avoir justice. A Réseau Citadelle nous continuons d’avancer non sans savoir que nous sommes des cibles tamponnées, on peut décider de nous mettre sous contrat à n’importe quel moment.

C’est difficile de combattre des pédophiles dans des pays pauvres, avec des Etats faibles, des gouvernants corrompus, une société civile immorale, mais ce n’est pas impossible. Nous allons continuer d’avancer, nous continuons de défendre les enfants victimes face à des ennemis puissants, inconnus et déterminés.

Encore, une fois, nous souhaitons que le pouvoir en place agisse dans le sens de la prise en charge des enfants et de la protection des témoins. Les enjeux du dossier sont plus importants que l’on pourrait imaginer. Les jours à venir seront plus difficiles.

Leave a Reply