Portail Antipedophil - pédophilie - inceste
Charte d'utilisation
27-11-2014
Informations
Accusé d'avoir violé ses deux sœurs Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
12-02-2011

Accusé d'avoir violé ses deux sœurs


L'INCESTE est forcément sordide. Sans doute encore plus lorsqu'il se passe au sein d'une fratrie. « On parle ici d'un homme qui aurait violé deux de ses sœurs, aujourd'hui âgées de 15 et 16 ans, à de maintes reprises entre 2002 et 2009 », fait savoir la substitut du procureur en charge du dossier, Sandra Verbrugghen. Mais l'horreur ne s'arrête pas là. Entre 2007 et fin 2010, ce jeune Laonnois de 22 ans aurait aussi commis des agressions sexuelles sur deux autres sœurs et deux frères, qui ont entre trois et neuf ans.
Si le prévenu reconnaît sans difficulté le viol de ses deux sœurs, arguant comme une excuse qu'il était alors mineur, il nie en revanche les attouchements sexuels, tout comme il réfute le fait d'avoir eu des rapports sexuels avec sa petite amie en présence des enfants. Car des enfants, il y en a beaucoup dans cette famille où la misère sociale a sans doute contribué au déroulement de ces viols et de ces agressions sexuelles.
Le mis en cause est l'aîné d'une fratrie de dix enfants. À la maison, il n'y a pas de papa et la mère est rarement présente. C'est donc sur lui que repose l'éducation de ces gamins.

La mère et la petite amie savaient


L'enquête des policiers laonnois fait apparaître que non seulement la mère, mais aussi la petite amie du prévenu étaient au courant de ses agissements. « La mère avait été prévenue par ses enfants de ce qui se passait mais elle n'avait jamais rien fait pour y mettre un terme » explique la substitut du procureur. « C'est lorsque ces enfants ont été placés pour les uns dans des familles d'accueil, pour les autres dans des foyers en fin d'année dernière, à cause du manque flagrant de cadre familial, qu'ils ont parlé et que la machine judiciaire s'est mise en marche ».
Les deux femmes ont été mises en cause pour non-dénonciation de crimes tandis qu'un quatrième individu, un ami du principal prévenu, pourrait lui aussi répondre de viols ou d'agressions sexuelles sur les deux grandes sœurs.
Hier soir, ce Laonnois a été présenté devant le juge des libertés et de la détention. Son avocate, Me Collin n'a pas obtenu le contrôle judiciaire qu'elle demandait : il a immédiatement été incarcéré à la prison de Laon tandis que sa mère, sa petite amie et son copain étaient encore entendus par le juge d'instruction avant de voir, eux aussi, le juge des libertés et de la détention. Si l'excuse de minorité est retenue, le prévenu risque quinze ans de réclusion devant la cour d'assises, le double dans le cas contraire.
L.L

Source de l'article





Voter pour cet article !BlogMemes!Digg!Google!Facebook!Voter !Del.icio.us!Live!Technorati!Yahoo!Piocher !Voter !Voter !Voter !Voter !Voter !Téléchargez gratuitement ce plugin de Social Bookmarking pour Joomla!

Tags:

Add more tags...,


Dernière mise à jour : ( 29-10-2013 )
 
< Précédent   Suivant >
 
© 2014 Portail Antipedophil - pédophilie - inceste
Charte d'utilisation-Mentions légales-Confidentialité-Droit de réponse-Sécurité-Contenus illicites-Contact-sitemap.xml-sitemap mobile.xml

CSS Valide ! Mc afee Secure !